LES INDICES de la semaine

Vendredi 29 janvier 2016

– 4,75%

Le CAC 40 se redresse cette semaine en bénéficiant d’un environnement un peu plus favorable.

L’indice parisien s’est rassuré progressivement à la faveur notamment du petit rebond des cours du pétrole et malgré des statistiques économiques mitigées. D’un vendredi à l’autre, le CAC 40 progresse de 1,85 % pour terminer à 4 417,02 points.

Comme lors des précédentes semaines c’est le le pétrole qui était le principal actif surveiller par les traders.
Les cours de l’or noir qui avaient touché un point bas autour de 27 $ le baril se sont repris assez violemment au cours des derniers jours de la semaine.
Le pétrole s’échange autour de 33,5 dollars le baril, un niveau toujours très faible mais le mouvement panique de baisse semble enrayé pour l’instant.
L’environnement pétrolier a bénéficié notamment de rumeurs, démenties toutefois, de ralentissement progressif de la production par principaux acteurs du marché. Ce projet ne s’est pas concrétisé mais on sent bien que sur ces niveaux de prix la nervosité est maximale !

La semaine été également animée, d’une part par les publications des résultats du quatrième trimestre qui commencent à tomber régulièrement et d’autre part par de nombreuses statistiques économiques.

Sur ce dernier point, on notera la croissance française qui a atteint 1,1 % l’an dernier. Un chiffre qui est bien faible pour l’instant et qui est surtout tiré par la forte hausse des importations alors que la demande intérieure reste atone.

Du côté américain, le PIB du quatrième trimestre n’a pas non plus fait des étincelles. Ce dernier a progressé de 0,7 % en rythme annuel ce qui reste inférieur aux attentes  des analystes qui anticipaient une hausse de 0,9 %.

On notera enfin, une décision surprise de la banque du Japon (BOJ) qui a pris tout le monde de cours en adoptant des taux d’intérêt négatifs (-0,1%) ainsi qu’un plan de rachat d’actifs assez ambitieux de plus de 670 milliards de dollars. Une décision qui n’était pas du tout anticipée et qui a été largement appréciée par les investisseurs.